Découvrez les initiatives inspirantes et les acteurs engagés des territoires

Découvrez les initiatives inspirantes et les acteurs engagés des territoires

Vis ta vie, quand l’habitat participe à l’autonomie de jeunes adultes trisomiques

A Arras, un projet d’habitat intergénérationnel, l’îlot Bon Secours, permet à une association de parents, Down-up, de relever le défis d’une vie la plus autonome et la moins stigmatisante possible, pour leurs enfants trisomiques. Au sein de cette ancienne clinique réhabilitée en logements sociaux, personnes âgées, familles, jeunes adultes trisomiques, construisent et animent ensemble une solidarité au quotidien.

La Maison du Thil : une colocation entre personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

 A Beauvais, six personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer cohabitent dans une grande maison familiale, la Maison du Thil. Née de la volonté des familles, elle permet d’offrir à leurs proches malades une alternative à l’entrée en établissement. Les colocataires y vivent « comme à la maison », accompagnés et stimulés avec bienveillance, 24 heures sur 24, par un service à domicile, leur famille et les bénévoles des Petits Frères des Pauvres, dont une animatrice veille au bon fonctionnement de la maison.

L’Arche à Nancy : des maisons de vie pour personnes déficientes intellectuelles

La communauté de l’Arche à Nancy, a aménagé trois maisons familiales regroupant des logements indépendants et des espaces de vie collective, partagées entre des jeunes adultes déficients intellectuels, des professionnels de l’aide et des bénévoles. Soutenu depuis l’origine par le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, ce projet constitue une alternative au logement ordinaire ou à l’hébergement en établissement médico-social.

Le Kanata : un habitat intergénérationnel conçu avec les personnes âgées

Pour répondre à la demande de personnes âgées, ou de leur famille, vivant dans des logements inadaptés à la perte d’autonomie ou géographiquement isolés, la commune de Liffré, via le Centre communal d’action sociale (CCAS), a acquis 11 logements évolutifs dans un programme immobilier privé en cœur de village.

Oldyssey : voyage en terres vieillissantes

Afin de faire évoluer le regard porté par notre société, et notamment par les plus jeunes, sur les personnes âgées, deux trentenaires français ont entrepris un tour de monde. Dans chaque pays traversé ils ont réalisé de courtes vidéos, largement diffusées sur les réseaux sociaux, présentant des initiatives innovantes qui favorisent l’inclusion des personnes âgées dans la société et les liens intergénérationnels.

Le Kanata : un habitat intergénérationel où il fait bon vieillir

Pour répondre à la demande de personnes âgées, ou de leur famille, vivant dans des logements inadaptés à la perte d'autonomie ou isolés, la commune de Liffré, via le Centre communal d'action sociale (CCAS), a acquis 11 logements évolutifs dans un programme immobilier privé en cœur de village.

En Australie : Family by Family est un réseau de familles qui aide d’autres familles

En Australie, pour stopper l’augmentation croissante des informations préoccupantes et des placements, Le Centre Australien de l’Innovation Sociale a co-créé, avec des familles, un dispositif de soutien à la parentalité entre pairs. Fonctionnant comme un système de parrainage d’une famille dans sa globalité le dispositif Family by family se définit comme un « réseau de familles qui aide d’autres familles ». Ainsi, des familles marraines viennent en soutien au quotidien à des familles en difficulté.

Accompagnement à la parentalité : des acteurs de l’enfance et du handicap jouent la complémentarité

Afin d’améliorer l’accueil, de plus en plus fréquent, de parents en situation de handicap psychique et intellectuel et de leur permettre de répondre au mieux aux besoins de leurs enfants, le centre parental de Migennes (Yonne) expérimente une démarche de décloisonnement entre professionnels de l’enfance et du handicap et a développé un outil favorisant l’implication des parents.

On joue ensemble : à l’école enfants, parents et professionnels tissent des liens de confiance en jouant

Afin de prévenir des difficultés d’apprentissage, d’accompagner des parents parfois désemparés face à leurs jeunes enfants et d’inciter les familles à recourir aux services de la ville qui leurs sont destinés, la rééducatrice du RASED de Allevard-Pontcharra a mis en place un dispositif d’accueil et de jeu partagé au sein d’une école maternelle. « On joue ensemble » réunit chaque semaine autour des enfants une communauté de parents et de professionnels (membres du Rased, travailleurs sociaux, bibliothécaires…) qui accompagnent de concert leurs évolutions.